Le salon de musique

de Satyajit Ray

Pour une meilleure expérience, nous vous recommandons d'utiliser les navigateurs Firefox ou Chrome.

Audio : Hindi
Sous-titre : Français
à partir de la première

Le Bengale dans les années 1920. Biswanbhar Roy, aristocrate et grand propriétaire terrien a passé l’essentiel de sa vie à assouvir sa passion pour les fêtes musicales, les concerts donnés dans le salon de musique de son palais, devant un public d’amis, par des musiciens, des chanteurs, des danseuses. Cette passion l’a ruiné, alors que dans le même temps son voisin Mhim Ganguli, bourgeois et nouveau riche, prospérait et cherchait également à rivaliser avec lui sur le plan musical. Peu à peu, Roy s’est enfoncé dans la contemplation passive et nostalgique de sa propre décadence. Après la mort accidentelle de sa femme et de son fils dans le naufrage d’un bateau lors d’une tempête, il a fermé son salon de musique. Quatre ans plus tard, il le rouvre pour un dernier concert dans lequel il engloutit ses dernières ressources, mais qui lui procure le plaisir suprême d’humilier son rival, Ganguli.

Durée : 1h 40min
Genre : Drame
Titre original : Jalsaghar
Distribution : Chhabi Biswas, Sardar Akhtar, Gangapada Basu
Année de production : 1958
Pays : Inde
Crédits photo : Films sans frontières
Pour aller plus loin
  • Prolongez la découverte du cinéma de Satyajit Ray avec un livre proposé par Réseau Canopé consacré à un autre film du réalisateur indien.

Charulata, Satyajit Ray d'Amandine d'Azevedo, Réseau Canopé, 2016. (contenu payant)  

Votre avis